À quoi sert une banque ?

 

Aujourd’hui, chacun de nous a son argent stocké chez une banque car cela est une obligation pour des raisons pratiques et de fonctionnement. Attention cependant à ne pas prendre le mot « obligation » dans son sens le plus stricte car à ce jour, aucune loi en France ne vous oblige à en posséder un. Voyons déjà quel est réellement le rôle d’une banque commerciale, celle qui garde votre argent bien au chaud…

Le grand rôle de la banque commerciale

banques

Pour beaucoup de gens encore, la banque ne serait qu’un vulgaire coffre fort où serait stocké tous nos [sous] en toute sécurité. Bien évidemment j’exagère un petit peu mais je suis sûr que pas tant que ça au final…

Fluidifier la circulation de la monnaie

Non, plus sérieusement, le rôle fondamentale de la banque va être d’assurer la circulation de l’argent entre ceux qui en ont à prêter et ceux qui souhaitent en emprunter. En ce moment dans votre tête vous vient certainement la réflexion suivante: « moi, je ne connais personne qui prête son argent et moi le dernier ». Je dois donc vous avouer que si vous avez de l’argent placé sur un compte qui vous rapporte des intérêts chaque année, alors vous aussi vous prêtez votre argent en ce moment même.

En fait, on pourrait dire au final qu’une banque achète de l’argent pour le revendre car dans le fond c’est le principe, mais dans les faits, c’est légèrement plus compliqué… En effet votre banquier ne vous dira jamais: « j’aimerais vous acheter 1000€ au prix de 1010€ pour les revendre 1020€ à une entreprise qui en a besoin « , d’abord parce que personne n’y comprendrais rien (ce qui est tout à fait normal) et il n’y aurait aucun intérêt pour l’entreprise en question d’acheter instantanément plus cher la somme d’argent dont elle a besoin, vous l’aurez compris.

Le système de rémunération de chacun va se faire par le biais des taux d’intérêts, c’est à dire que la banque vous emprunte vos 1000€ pendant un an en proposant de vous rémunérer à hauteur de 1% ce qui lui permet de prêter cet argent à son tour à l’entreprise qui souhaitait en disposer au départ et rembourser un an plus tard. En admettant que la banque propose un taux d’intérêt de 2% à l’entreprise pour le prêt des 1000€, celle-ci devra restituer à la banque 1020€ au terme du prêt (donc un an plus tard), ainsi la banque vous reversera vos 1000€ + les 1% promis = 1010€, ce qui vous fera à vous mais à la banque également, un bénéfice de 10€.

Le livret A, un cas particulier

Il est donc claire que la banque à un rôle de premier plan dans l’économie d’un pays en facilitant d’une part le développement des entreprises en leur prêtant les fonds nécessaires à l’amélioration de leur productivité et donc par conséquent leur croissance ; et d’autre part, en rémunérant l’épargne des particuliers qui possèdent une certaine somme d’argent dont ils n’ont pas besoin immédiatement.

livret-a-changement-du-mode-de-calcul

Attention à bien noter que le livret A n’est en aucun cas un produit bancaire à part entière. En effet, 70% de l’argent déposé va directement à la CDC (Caisse des dépôts et de consignations), autrement dit l’Etat, et 30% restent au sein de votre banque. Ceux-ci ne pourront être employés par votre banque uniquement au profit de causes dites « nobles » dictées par l’Etat comme les petites et moyennes entreprises par exemple.

Bien loin des débuts de la création du premier système bancaire, aujourd’hui les banques doivent innover en permanence en matière de technologie. Une transaction qui s’effectuait en une voire plusieurs semaines il y a des dizaines d’années se fait aujourd’hui en 2 jours maximum pour les plus complexes et en quelques secondes seulement pour les plus courantes. Il est donc de plus en plus facile et rapide d’effectuer des transactions financières de nos jours grâce aux banques à des frais plus compétitifs de jour en jour…

Il est vrai que le système bancaire doit faire face actuellement depuis quelques années à la montée en puissance des banques en ligne de plus en plus présentes sur le marché, proposant des frais bancaires défiants toute concurrence. Afin de maintenir leur activité, les banques « traditionnelles » ont donc été forcées de faire d’énormes efforts en réorganisant et en restructurant leur processus de fonctionnement. D’ailleurs, pour la majorité d’entre nous, toute la gestion de nos comptes ainsi que la communication avec notre banquier se fait aujourd’hui exclusivement via internet du fait justement de la nécessité des banques à réduire leurs effectifs en dématérialisant un maximum de chose leur permettant ainsi de diminuer leurs frais.

Une pression négative sur l’emploi…

Pour vous donner un ordre d’idée, le secteur de la banque et des assurances comptait un effectif de plus de 350.000 personne… en 2016 on en dénombrais guère plus de 200.000 soit un recul de 39% en 30 ans, de quoi faire réfléchir…

Evolution-des-effectifs
Source: Institut Sapiens

3 secrets pour être autonome en matière d’investissement !

En matière d’investissement, il n’y a pas de place pour le hazard, vous seul devez être capable de gérer votre argent personnel… oubliez les banques, les conseillers financiers et autres gourous le plus possible !

1 – Fuir les vendeurs de rêves !

Trop de gens aujourd’hui font confiance à leur banquier, aux gérants de fonds peu scrupuleux et même aux escrocs qui vous promettent des rendements de 10% et plus par an…

Chaque jour ce sont des dizaines voire des centaines de millions d’euros qui allègent les portefeuilles des particuliers naïfs. On a tous reçu un jour un appel d’une personne vous proposant d’ouvrir un compte sur tel ou tel plateforme, ou bien d’investir sur le diamant en vous promettant des gains rapides et réguliers.

Moi-même je suis tombé dans le piège de l’argent facile en faisant ma toute première expérience de trading avec les options binaires. Inutile de vous dire que tout l’argent que j’y ai investi (la quasi-totalité de mes économies à l’époque) n’a servi qu’à enrichir mon courtier, mais le pire c’est qu’une fois que vous êtes monté dans ce train de la mort, il est difficile, TRES DIFFICILE d’en sortir…

Même si vous décidez une bonne fois pour toute d’arrêter de fréquenter ce genre de plateforme, le simple fait de vous être inscrit une fois sur l’une d’entre elle suffira pour vous faire entrer dans la spirale infernale des appels téléphoniques agressifs. Sachez que votre numéro de téléphone ainsi que votre email sera vendu puis revendu pour au final faire le tour de tous les courtiers les plus véreux dans le monde francophone.

Dans mon cas ce sont des dizaines et des dizaines d’appels que j’ai reçu et à chaque fois, un nouveau courtier qui m’expliquait avoir racheté la plateforme initial sur laquelle je m’était inscrit et bien entendu, d’une voix douce et envoûtante, me proposa de bien meilleurs services. Etant très influençable à l’époque, difficile de raccrocher au nez de la personne et pire encore… je m’entends encore lui fournir les données de ma carte bancaire afin de lui confier le peu d’argent qui me restait dans l’espoir de gagner les 14% de rendements par mois qu’il venait de me promettre.

Après 2 bonnes nuits de réflexion et quelques serments de ma femme, j’ai pris la décision de tout stopper sachant que le capital en question avait déjà bien fondu mais j’ai rapidement procéder au rapatriement de mes fonds et donc limité les dégâts ; par la suite, j’ai refusé tous les appels de ce genre que je recevais et bloquait immédiatement le numéro de téléphone. Cela a duré quelques mois mais c’est comme ça que j’ai mis un terme à toute cette mascarade.

2 – Se former pour faire ses propres choix…

Si vous voulez investir intelligemment, faites comme moi et formez vous à l’investissement et ne faites confiance qu’à vous même. Certes, ça vous demandera du temps mais les grands investisseurs d’aujourd’hui ont tous un point commun: c’est dans la connaissance qu’ils ont investi en premier…

mM8Svj1Z_400x400
THAMI KABBAJ

Sachez par ailleurs que ce principe est valable dans n’importe quel domaine. Si vous avez déjà compris ça, alors vous avez fait un grand pas vers la réussite. Lisez énormément, entourez vous des bonnes personnes et n’hésitez pas à payer pour vous former. Je peux vous recommender les yeux fermés le meilleur programme de formation que je connaisse à l’heure actuelle avec lequel vous serez blindés en matière d’investissement, que ce soit au niveau du trading, de la bourse (j’explique dans cette vidéo la différence entre les deux), de l’immobilier, du business sur internet et j’en passe… Je parle bien sûr de la TKL Trading School dirigée par Thami Kabbaj que l’on ne présente plus dans le milieu…

3 – Tout commence par la confiance en soi

Vous vous dites que le domaine de la finance n’est pas fait pour vous, ce n’est que pour les intellectuels, ou bien encore que vous n’avez pas l’argent pour commencer à vous former. Rassurez-vous c’était également mon cas il y a quelques années mais je me suis dit une seule chose… si certains ont réussi en partant de zéro, c’est que je suis capable aussi de le faire également. Bien que je sois aujourd’hui encore très loin de la liberté financière (qui est mon objectif ultime), l’investissement dans la connaissance me permet aujourd’hui d’être entièrement autonome en matière de gestion d’argent et plus confiant que jamais à ce niveau là. Croyez d’abord en vous avant de croire en les autres

Cliquez ici pour obtenir 7 conseils pour bien gérer son argent