Quel capital pour débuter en trading ?

Si vous êtes intéressé par le trading et que vous souhaitez vous lancer dans ce domaine passionnant, la question de savoir quel capital faut-il disposer pour débuter en trading vous a certainement déjà effleuré l’esprit. Vous avez même certainement parcouru des dizaines de vidéos Youtube sur le sujet et avez entendu des tas de version différentes, avec certaines personnes qui balancent des chiffres comme 10 000€, 20 000€, 50 000€… Alors je vais vous dire comment moi je vois les choses !

S’entraîner est une des clés de la survie en trading

Tout d’abord j’aimerais rappeler qu’avant de risquer son propre argent en trading, il est indispensable d’être passé au préalable par une session de trading avec un capital fictif (compte démo) d’une période de 6 mois, 1 an. Pourquoi j’insiste sur ce point ? Je vais simplement vous poser une question: est-ce qu’un pilote de ligne apprend à faire voler un appareil de plusieurs tonnes en conditions réelles ?… La réponse est clairement non, il devra effectué des heures et des heures d’entrainement sur un simulateur de vol ! Et encore, ses premières heures de vol s’effectuerons certainement sans aucun passager à bord pour qu’il puisse engranger une expérience suffisante avant de risquer la vie de dizaines de personnes. Il en va de même pour votre capital de trading, il va vous falloir une réelle expérience des marchés afin de réduire un maximum les risques de le voir fondre comme neige au soleil…

Toujours commencer petit pour pouvoir devenir grand un jour

En revanche, cela va vous sembler un peu contradictoire mais je vous conseil de passer au réel le plus vite possible ! Je veux dire par là qu’il ne faut pas hésiter à vous lancer dans le bain une fois que vous devenez relativement à l’aise avec les marchés, que votre stratégie vous permet de gagner et que vous avez adopté les bons automatismes. Car il faut bien prendre conscience d’une chose, le passage au réel va créer en vous un déséquilibre psychologique qu’il va falloir surmonter !

Une fois arrivé prêt à vous lancer en réel, comme je l’explique dans la vidéo, le capital dont vous devrez disposer dépendra de votre niveau et surtout de votre situation financière. Mon conseil le plus prudent sera de faire en sorte d’avoir des économies de côté (ici je vous donne quelques astuces pour faire rapidement des économies) et d’en allouer une infime partie à votre trading, 5, 10, 20% suivant la somme que vous estimez être prêt à perdre. C’est ici que votre niveau est important: si vous avez réussi a réaliser une grosse performance et de manière linéaire sur votre période en démo, il est tout à fait possible d’allouer une partie plus importante de vos économies au trading que si votre performance était plutôt en dents de scie, vous avez compris. Et j’ai presque envi de dire que le montant lui-même n’a pas d’importance dans le sens où l’objectif dans un premier temps n’est pas de gagner votre vie mais de vous prouver que vous êtes capable d’être rentable en trading avec un recul d’au moins quelques mois.

Bien évidement je conseil tout de même un minimum de 1000€ si vous travaillez une stratégie de swing trading (moyen/long terme) et un minimum de 5000€ pour du day-trading (2-3 trades par jour) voire 10 000€ pour du scalping (10 trades et +/jour) afin de ne pas être trop envahi par le poids des commissions

Ensuite il est primordial d’établir un risque maximum à allouer par position qui doit être le plus faible possible, 0.1, 0.2% grand maximum afin d’avoir un impact très réduit en cas de trades perdants et donc ainsi assurer une durée de vie à votre capital assez longue pour vous permettre d’acquérir l’expérience nécessaire à l’établissement d’une performance positive et régulière. En admettant que vous commencez en day-trading avec un capital de 5000€, le fait de risquer 0.2% vous fera perdre au maximum 10€ par position. Ce qui signifie qu’il vous faudra perdre 500 positions d’affilée pour décimer la totalité de votre capital ce qui correspond à environ 1 an en prenant une moyenne de 2 trades par jour. Mais on est bien d’accord que si vous arrivez à perdre 500 trades d’affilée, il sera grand temps de penser à faire autre chose que du trading…😱

Donc l’idée est d’augmenter progressivement votre risque en fonction de ce que vous êtes capable de faire au fil du temps tout simplement. En tout cas, tant que vous perdez de l’argent, votre risque doit rester minimal.


ebook 3d 300x390-min

Dans cet ebook « Psychologie en trading » (100% gratuit), je t’offre l’occasion de gagner du temps en partageant avec toi les 6 erreurs liées à la psychologie qui m’ont pris du temps à réaliser avant de pouvoir travailler à les corriger… Pour chacune d’elles, je t’explique comment les éviter afin que toi aussi, tu puisse enfin briser les chaînes qui empêchent ta performance de décoller ! À tout de suite 😀

Recevoir mon guide gratuit !

 

Le RSI, l’indicateur de base pour de nombreux adeptes de l’analyse technique

Lorsque l’on parle d’analyse technique, il y a un tas d’indicateurs techniques qui entrent dans le cadre de la définition de ce terme. Certains sont bien évidement plus populaires que d’autres et c’est notamment le cas du RSI (relative strenght index) qui est suivi par une immense majorité de traders et même d’investisseurs. Cet engouement est justifié, voyons pourquoi…

Un indicateur simple à lire

La force première de cet indicateur est sa simplicité de lecture. En effet, cet indicateur étant borné, il sera très facile de repérer les périodes où le marché est tendu grâce aux zones de surachat et de survente, et celles où le marché est neutre grâce à la zone de neutralité. Nous verrons bien sûr tout cela en détail plus loin.

Comment est-il calculé ?

J’aimerais précisé que sa méthode de calcul n’est pas nécessaire à connaître par coeur pour être capable de le maîtriser, ce qui est valable pour n’importe quel indicateur d’ailleurs puisque il suffit d’apprendre à savoir les lires. Mais je tiens à ce que cet article soit complet donc voici sa formule:

RSI = 100 – (100/(1+RS*))

*RS étant la moyenne des clôtures haussières sur X périodes divisé par la moyenne des clôtures baissières sur X périodes. (À savoir que le nombre de périodes est un des paramètres réglables du RSI.)

Les zones de neutralité/surachat/survente

Comme je l’ai dit précédemment, le RSI est un indicateur borné et permet donc d’être utilisé pour détecter rapidement les tensions existantes sur le marché.

Le RSI figure parmi les oscillateurs et fluctue entre O et 100. Lors d’une tendance haussière, ce dernier monte et tend vers 100 alors que dans une tendance baissière il tendra vers 0. Le niveau intermédiaire des 50 défini ce que l’on appel la zone de neutralité, qui marque un combat équilibré entre les acheteurs et les vendeurs.

Illustration indicateur RSI
Indicateur RSI | Source: prorealtime.com

Les zones de surachat/survente seront observées en plaçant deux lignes horizontales, l’une sur le niveau des 70 et l’autre sur le niveau des 30. Vous l’aurez compris, un RSI se situant entre 70 et 100 est en situation de surachat. À l’inverse, il est en situation de survente lorsqu’il se situe entre 0 et 30. Il est important de noter que ces niveaux sont valables pour un RSI réglé classiquement sur 21 périodes et seront rétrécis sur des périodes plus courtes. Sur un RSI à 5 périodes par exemple, les niveaux seront ramenés à 90 (pour la zone de surachat) et 10 (pour la zone de survente). Bien entendu l’utilisation du RSI sur des périodes aussi courtes n’est réservé je pense qu’à une élite de scalpeurs de haut niveaux donc les réglages classiques seront retenus que ce soit pour un investisseur, un swing trader ou un day trader.

Le RSI en suivi de tendance

Dans une tendance haussière, le RSI évolue durablement au dessus de la borne des 50 et passera souvent en zone de surachat sans jamais remettre en cause la tendance en cours. Son retour sur la zone de neutralité indiquera les points bas du marché qui pourront être exploités par le trader afin d’initier des positions d’achat. Il en va bien entendu de même à l’inverse pour une tendance baissière.

Capture d’écran 2019-06-19 à 11.31.21

Le RSI en tant qu’indicateur contra-cyclique

Dans un marché sans tendance (en range), les zones de surachat/survente seront interprété comme un signal de vente/d’achat s’il est confirmé par la présence d’une résistance/support. Pour travailler ce genre de stratégie, le RSI sera réglé sur une période de temps courte, 5 périodes par exemple (voir image ci-dessous).

Capture d’écran 2019-06-19 à 11.44.30
Stratégie RSI 5 périodes + support/résistance | Source: prorealtime.com

La lecture du RSI plus poussée, à la manière des pros

La puissance du RSI ne s’arrête pas là et cet indicateur offre de nombreux autres signaux pertinents qu’il faut apprendre à lire si l’on souhaite l’exploiter de manière optimale comme le font les pros.

Les lignes de tendance

De même que sur le graphique des prix lui-même, le RSI se déplace souvent en dessinant une ligne de tendance. De ce fait, dans un marché en tendance, la cassure anticipé de sa ligne de tendance par le RSI signalera à l’opérateur un affaiblissement de cette dernière et une potentielle consolidation du marché en cours. Celui-ci profitera de ce signal pour prendre des bénéfices sur sa position mais jamais pour en sortir totalement car ce signal ne remet en aucun cas en cause la tendance en cours.

Capture d’écran 2019-06-19 à 12.06.15
Ligne de tendance sur RSI | Source: prorealtime.com

Le concept puissant des divergences

Les divergences du RSI par rapport au graphique offrent de puissants signaux pour celui qui maîtrise ce concept.

En effet, dans un marché évoluant en tendance marqué depuis un certains temps, des divergences sur le RSI apparaîtrons souvent sur les extrêmes. Ces signaux induirons d’ailleurs beaucoup de traders novices en erreur, ces derniers interprétants ces signaux comme un retournement effectif du marché alors que ce même signal n’a pas encore été validé.

Dans un marché haussier, la divergence baissière se traduit par un marché faisant un point haut plus haut que le précédant alors que le RSI dessine un point haut plus bas que le précédent. Inversement, dans une tendance baissière, la divergence haussière apparaît lorsque le marché fait un point bas plus bas que le précédent alors que le RSI dessine un point bas plus haut que le précédent.

La divergence baissière (haussière) ne sera semi-validé qu’en cassure de la droite passant par le précédent point bas (haut) sur le RSI (droite appelée également failure swing). Ce signal précurseur de retournement pourra être pris en compte pour sortir partiellement ou totalement d’une position acheteuse (vendeuse) mais jamais pour initier une position vendeuse (acheteuse). Le signal de retournement sera définitivement validé seulement en cassure de la zone de neutralité qui a supporté le marché durant toute la tendance (ligne qui se situe en général entre 40 et 50 pour une tendance haussière et entre 50 et 60 dans le cas d’une tendance baissière).

Vous voyez que le RSI offre un panel de signaux pour l’opérateur qui a appris à le lire en profondeur. Chaque signal ne doit bien évidement pas être utilisé n’importe comment mais doivent être intégrés intelligemment dans une stratégie solide. Il ne faut jamais oublier non plus qu’un indicateur technique à lui seul ne pourra jamais être considéré à 100% comme un donneur d’ordre d’achat ou de vente. Avant d’initier une position, il est impératif d’avoir toujours un maximum de convergences entre plusieurs indicateurs techniques ainsi qu’avec le comportement du graphique boursier en lui-même.


L’ouvrage de Thami Kabbaj L’Art du trading ainsi que celui de Bernard Prats-Desclaux Stratégies de marchés m’ont servis d’appui à la rédaction de cet article.

41D0uf2ZdDL._SX321_BO1,204,203,200_        51ab0sdnABL._SX320_BO1,204,203,200_


Articles complémentaires:


thinpaperback_795x1003

Dans cet ebook « Psychologie en trading » (100% gratuit), je t’offre l’occasion de gagner du temps en partageant avec toi les 6 erreurs liées à la psychologie qui m’ont pris du temps à réaliser avant de pouvoir travailler à les corriger… Pour chacune d’elles, je t’explique comment les éviter afin que toi aussi, tu puisse enfin briser les chaînes qui empêchent ta performance de décoller ! À tout de suite 😀

Recevoir mon guide gratuit !

 

Combien de temps faut-il pour devenir trader rentable ?

Avant de se lancer dans le trading, on a tous le même reflex de se poser la question suivante: combien de temps va-t-il me falloir pour vivre du trading, de ma passion ? Le fait de se poser cette question reflète simplement le fait que la nature humaine cherche toujours à gagner de l’argent facilement et rapidement. C’est d’ailleurs pour cette raison que de nombreuses personnes tombent dans le piège des escrocs qui pullulent sur internet et qui profitent justement de cette faiblesse humaine. Je vais donc vous donner à travers cet article quelques éléments qui permettrons de répondre à cette question…

1. Le temps d’acquérir les connaissances

Le temps que prendra la réussite d’un trader sera divisé en deux grandes étapes. La première étape consistera dans un premier temps à acquérir les connaissances nécessaires. Le fonctionnement des marchés, les différents marchés existants, la lecture et la compréhension d’un graphique boursier, l’analyse chartiste, l’analyse technique et tous ses outils, comprendre les fondamentaux économiques, etc…

Le temps que prendra cette étape dépendra bien sûr de vous-même, c’est à dire des moyens que vous vous donner pour acquérir ces connaissances. Il est évident que la personne qui décide d’apprendre seulement en parcourant des forums, en regardant des vidéos youtube ou en lisant un ou deux articles de blog n’ira pas loin. Attention, je ne dit pas que ces pratiques sont inutiles bien au contraire, cependant cela ne sera certainement pas suffisant si l’on souhaite réduire un maximum le temps de notre réussite.

La lecture est un grand pas

Que ce soit dans n’importe quel domaine, si l’on souhaite un apprentissage rapide et profond, il est nécessaire de prendre conscience que l’information gratuite n’est et ne sera jamais un bon plan à part entière. Les plus grands experts de la planète, peu importe le domaine, monétiseront toujours leurs connaissances.

Donc le premier investissement sur lequel se lancer est bien évidement l’achat de livres. Et cela doit devenir une routine, une habitude qui nous suive tout au long de notre vie. Il faut constamment s’alimenter en informations de qualité et en connaissances. Les livres offrent en plus l’avantage d’être peu coûteux comparé à la quantité d’informations que les experts nous partagent à travers ces derniers. Vous trouverez tout en bas de cet article quelques bouquins incontournables si vous souhaitez vous lancer dans le trading.

Donc pour résumer, la lecture est un premier principe indispensable ! D’ailleurs les plus grands de ce monde sont tous, j’ai bien dit TOUS, de grands lecteurs. Le trader novice devra donc impérativement adopter l’attitude de lire régulièrement des ouvrages spécialiser dans le trading afin d’accélérer son apprentissage.

La formation en ligne spécialisée

L’époque dans laquelle nous vivons actuellement est une véritable aubaine. En effet, grâce au développement d’internet, nul besoin désormais de payer des fortunes ou de déménager pour se rendre dans de grandes écoles. L’information et la connaissance peut s’acquérir depuis son propre domicile, simplement face à un écran. En revanche, si votre objectif à terme est de devenir trader au sein d’une grande banque ou même d’un hedge fund, le fait de passer par les écoles classiques sera un atout non négligeable dans la mesure où vous serez amenés à rencontrer de nombreux professionnels qui seront votre seule porte d’entrée à ce monde très fermé de la finance.

Pour un trader qui souhaite travailler pour son propre compte, il lui sera bien plus profitable de passer par la formation en ligne. Attention cependant à ne pas vous lancer tête baissée avec le premier formateur qui apparaitra dans les premiers résultats de recherche sur Google ! Il est important de bien étudier dans un premier temps la crédibilité de ce dernier afin d’éviter ceux qui ne cherchent qu’à vous dépouiller de votre argent, puis dans un second temps si la méthode enseignée correspondra à vos attentes (trading plus ou moins court terme, type de marchés, capital nécessaire etc…).

Pour vous en citer 3 de sérieux, qui ont fait leurs preuves sur la durée et qui ont très bonne réputation, il y a la TKL Trading School (Thami Kabbaj), Alti Trading (Alexandre Leclair) ou encore En Bourse (Sylvain March). Il y en a certainement d’autres mais je préfère donner les noms de ceux dont je suis certains de leur fiabilité.

2. Le temps d’accumuler de l’expérience

Après avoir assimilé une méthode, des techniques, une stratégie etc… Viendra le temps de passer à la pratique. En effet, il est évident que le seul moyen d’apprendre à conduire une voiture est de conduire une voiture, donc il en va de même pour tout le reste et j’ai presque envi de dire SURTOUT pour le trading.

Commencer sans aucune pression

La chance énorme que nous avons aujourd’hui c’est que quasiment tous les courtiers en ligne proposent d’ouvrir des comptes de démonstration. C’est à dire que n’importe qui peut faire du trading avec un capital fictif afin d’avoir une première approche des marchés sans subir le stress de perdre de l’argent.

L’idée avec le compte démo est de tester sa stratégie mais également d’apprendre à se connaître nous même. En effet lors de la phase de formation, tout semble facile au final, mais une fois que l’on se retrouve seul face à des écrans et au coeur du marché qui évolue en direct sous nos yeux, rien est plus pareil. Tout ce qu’on a appris auparavant disparait soudainement de notre tête et on se laisse juste hypnotiser par la danse du marché.

Cette sensation est tout à fait normale et humaine, cependant il va vite falloir reprendre le contrôle de notre esprit afin de commencer à travailler sérieusement. Le trading en démo servira également à prendre les bons automatismes en matière de money management. Le temps nécessaire à consacrer au trading démo dépendra encore une fois de chacun.

Le passage en réel

Ayant souligné l’importance de l’étape précédente qui consiste à bien débuter avec un compte démo, je dois également insister sur le fait que vous devrez passer sur un compte réel le plus rapidement possible. Mais pas n’importe comment non plus…

Pour passer au trading réel il est impératif d’avoir fait vos preuves en démo. Je veux dire par là que vous devrez avoir réaliser une performance bien évidemment positive mais surtout régulière, de préférence sur une durée de 3 à 6 mois consécutifs. Pour reprendre mon cas personnel, lors de mon premier lancement dans le trading réel je me suis rapidement rendu compte que j’avais encore beaucoup trop de lacunes sans avoir une réelle stratégie. Je suis donc retourné en démo plusieurs mois avant de revenir au réel par la suite.

Une autre chose très importante, le trading réel aura un impact psychologique non négligeable du fait de travailler avec votre propre capital. Beaucoup trop de personnes, moi y compris, pensent qu’ils seront capables de travailler de manière identique au démo une fois qu’il passeront au réel. Or, nous sommes très rapidement remis à notre place lorsqu’on encaisse nos premières pertes. L’impact psychologique à travers un sentiment puissant de déception peut dans certains cas conduire un individu à adopter un comportement plus nerveux et complètement irrationnel. Cette spirale négative pourra très vite vous envoyer droit dans le mur, c’est pourquoi vous devrez impérativement commencer en prenant de très faibles risques. En procédant ainsi, vos pertes seront faibles et auront beaucoup moins d’effet sur vous ce qui augmentera vos chances de rester concentré après une perte afin de bien vous focaliser sur le processus qui vous a permis de gagner régulièrement en démo.

Cette phase de transition entre démo et réel prendra plus ou moins de temps en fonction de votre prudence et de votre capacité à gérer vos émotions. Il faut bien marteler dans son esprit le fait que les marchés ne sont pas différents que lorsque vous étiez en train de travailler en démo. Si vous respectez la même stratégie à la lettre, il n’y a aucune raison de ne pas continuer sur la même régularité qu’en démo, la seule différence se trouve au niveau de nos émotions.

L’expérience fera le reste…

Comme tout métier, l’expérience est le moteur qui nous rend meilleur jour après jour en trading. À force d’observation, d’analyse, de concentration etc… de plus en plus de choses se font de manière automatique. Cependant le trader ne doit jamais se reposer sur ses lauriers et doit passer toute sa carrière à régulièrement se remettre en question.

Il ne faut pas oublier non plus que les marchés évoluent et ce qui vous fait gagner aujourd’hui ne vous fera peut-être plus gagner demain ou en tout cas beaucoup moins. Je ne veux pas dire par là qu’il vous faut changer de stratégie tous les mois, mais néanmoins il est impératif de suivre sa performance à la trace et en détail à l’aide d’un journal de trading méticuleusement rempli. Ceci vous permettra de faire naturellement des ajustements afin de maintenir votre performance sur la durée.

Je reviendrai sur cet aspect dans un prochain article car je projette de mettre à disposition très prochainement mon propre journal de trading que je suis encore en train de peaufiner…

Vous pouvez d’hors et déjà me laisser votre adresse mail et vous serez immédiatement tenu au courant lorsque mon journal de trading sera disponible. De plus j’envisage de faire une pré-sortie destinée uniquement aux personnes figurantes dans ma liste de contact afin de leur permettre de bénéficier d’une offre privilégiée ! Si cela vous intéresse, je vous invite à remplir le formulaire disponible ici 😉

Lecture conseillée pour bien débuter en trading:

  1. L’art du trading
  2. Psychologie des grands traders
  3. Stratégies de marché

thinpaperback_795x1003

Dans cet ebook « Psychologie en trading » (100% gratuit), je t’offre l’occasion de gagner du temps en partageant avec toi les 6 erreurs liées à la psychologie qui m’ont pris du temps à réaliser avant de pouvoir travailler à les corriger… Pour chacune d’elles, je t’explique comment les éviter afin que toi aussi, tu puisse enfin briser les chaînes qui empêchent ta performance de décoller ! À tout de suite 😀

Recevoir mon guide gratuit !

Analyse technique: la puissance des bougies japonaises

Les bougies japonaises sont un modèle d’analyse technique développé au 17e siècle afin de prédire l’évolution des cours du riz. L’un des traders les plus connus de cette époque à avoir utilisé ce modèle est Munehisa Homma. Sa maîtrise envers cette méthode d’analyse technique l’a d’ailleurs propulsé en tant que conseiller du gouvernement japonais sur les affaires financières. Cette technique qui consiste à anticiper entre autres les retournements de marchés s’est démocratisé au fil du temps et est aujourd’hui utilisé par tous les opérateurs de marché travaillant essentiellement avec l’analyse technique. En quoi consiste une bougie japonaise et qu’elles sont les principales figures formées par ces dernières qui permettent aux adeptes de l’analyse technique d’anticiper la plupart des retournement des marchés financiers ?

La construction d’une bougie japonaise (appelée également « chandelier »)

Une bougie japonaise est composé d’un « corps » et d' »ombres » supérieur et inférieur. Le corps correspond à la différence entre l’ouverture et la clôture de la période que représente la bougie (daily, 15 minutes, 1 minutes etc..). L’ombre supérieur indique jusqu’où le marché est monté (plus haut) durant cette même période et l’ombre inférieur jusqu’où le marché est descendu (plus bas).

Présentation concrète d’un chandelier

Chandelier

Suivant la forme de la bougie (position et taille du corps, longueur des ombres), cette dernière donnera une information importante au trader suivant où elle se trouve d’un point de vue graphique (indécision des opérateurs, confirmation de la tendance en cours etc…).

Bien évidement, le trader ne basera jamais sa décision sur l’unique figure dessinée par les bougies japonaises. Le trader veillera toujours à ce que d’autres signaux viennent confirmer celui donné par les chandeliers. Nous aurons sans doute l’occasion d’en reparler dans de prochains articles consacrés aux indicateurs techniques. Voyons maintenant les différentes bougies japonaises, annonciatrices d’un potentiel retournement, surveillées de près par les opérateurs de marché.

Les principales bougies de retournement

Le doji
Doji

Le doji est une bougie dont l’ouverture et la clôture sont identiques, en tout cas très proches.

Cette figure marque une grande indécision de la part des opérateurs. Cette indécision est d’autant plus forte si les ombres de part et d’autres sont grandes. Cette figure se situera la plupart du temps sur les sommets et les creux de marché indiquant un potentiel retournement de ce dernier.

Le marteau/marteau inversé et le pendu/étoile filante

Marteaux pendus
Marteau/ Pendu

Cette bougie sera appelée « marteau » quand elle sera située sur un creux de marché après un mouvement baissier du marché. Elle indique un potentiel retournement ou consolidation de ce dernier.

À l’inverse, on appellera cette bougie « pendu » lorsque celle-ci sera situé sur un sommet de marché suite à un mouvement haussier du marché. Elle avertira le trader d’un potentiel retournement du marché ou du moins une consolidation.

Lorsque cette bougie sera inversée après un mouvement baissier, elle sera appelée « marteau

Marteau inversé:étoile filante
Marteau inversé/Étoile filante

inversé » tout simplement.

Dans le cas où elle apparaît après un mouvement haussier, on appellera cette dernière « étoile filante ».

À noter que la couleur du corps n’aura pas d’importance pour ces bougies, la taille de leur corps ne permet pas d’y accorder une attention particulière. Le plus important c’est la taille de leur ombre qui donne une information importante sur la psychologie du marché.

Signal d’achat/de vente ?

L’apparition d’une de ces bougies décrite ci-dessus ne seront en aucun cas à prendre pour signal d’achat ou de vente. Ces bougies avertissent simplement le trader d’un épuisement de la tendance en cours, ce signal devra toujours être confirmé par les bougies qui suivront avant d’être validé par l’opérateur pour prendre une véritable décision.

Interprétation concrète

Capture d’écran 2019-05-12 à 10.59.05
Graphique futur CAC 40 | Données quotidiennes |Source: prorealtime.com
  1. Sur les plus bas nous pouvons observer l’apparition d’un marteau qui devait mettre en garde l’opérateur. Cette bougie indiquait clairement que les acheteurs tentaient de reprendre la main, il fallait donc s’attendre au minimum à une consolidation et ne surtout pas envisager d’ouvrir une position vendeuse tant que aucun signal n’invalidait cette configuration.
  2. Sur la reprise de tendance haussière, on observe en 2 une succession de doji ainsi qu’une étoile filante. La correction annoncé a été assez franche mais n’a jamais cassé le précédent point bas. La tendance reste saine.
  3. Sur les plus haut nous avons l’apparition d’un méli mélo mélangeant dojis et pendus. Le marché ouvre ensuite en gap baissier, casse le précédant plus bas et reprend une tendance baissière par la suite.

On voit bien que le savoir faire qui consiste à lire le marché à travers les bougies japonaises est une compétence indispensable que chaque opérateur qui base sa stratégie sur l’analyse technique doit maîtriser. Il est évident que la prise de décision d’acheter ou de vendre ne sera jamais prise sur la simple apparition d’une bougie japonaise de mise en garde. Un trader devra toujours avoir un maximum de convergences entre ses différents outils d’analyse afin de s’assurer d’avoir les probabilités en sa faveur.

Les bougies japonaises émettent des signaux encore plus puissant lorsqu’elles forment, à plusieurs, certaine figures. C’est ce que nous allons voir maintenant…

Les principales figures de retournement

L’étoile du matin et l’étoile du soir

étoile du matin
Étoile du matin

L’étoile du matin est une figure constituée de 3 bougies et apparaîtra sur les creux de marchés, alertant l’opérateur d’un épuisement de la tendance baissière et annonçant avec une forte probabilité le retournement de ce dernier. La première bougie a un corps noir (ou rouge) important, la deuxième est un marteau ou un doji, et la troisième est une bougie blanche (ou verte) idéalement avec un corps au moins aussi important que la première bougie constituant la figure. Cette figure aura encore plus de crédibilité si le marteau ou doji a ouvert en GAP baissier et que la bougie blanche suivante ouvre en GAP haussier.

étoile du soir
Étoile dusoir

L’étoile du soir est la même figure que l’étoile du matin mais située cette fois-ci sur les sommets de marché. La première bougie est blanche (ou verte) avec un corps important, la deuxième est une étoile filante ou un doji et la troisième est une bougie noir (ou rouge).

L’avalement haussier et l’avalement baissier

avalement haussier
Avalement haussier

L’avalement haussier sera un puissant signal de retournement quand il se situe dans les creux de marché. Il est composé d’une grande bougie blanche qui ouvre en GAP baissier après une dernière bougie noire et clôture au-delà de cette dernière, l’avalant complètement. Cette figure aura encore plus de crédibilité si la bougie blanche avale plusieurs bougie.

 

 

avalement baissier
Avalement baissier

L’avalement baissier relève du même principe mais sera situé sur les sommets de marché. Après une dernière bougie blanche, une bougie noir prend forme en ouvrant en GAP haussier et en clôturant au-delà de l’ouverture de la précédente bougie blanche.

La pénétrante et le nuage noir

pénétrante
Pénétrante

Les configurations en pénétrante se formeront après une tendance baissière, donc sur les creux de marché. Après une dernière bougie noir, la bougie suivante sera blanche, ouvrira en GAP baissier et clôturera après après avoir pénétrer au moins 50% de la bougie noir précédente. Cette configuration ne sera prise en compte seulement une fois validée par la bougie suivante avant d’ouvrir une position. La figure en pénétrante fraîchement formée alertera simplement le trader d’un épuisement de la tendance en cours et sera considéré pour prendre des bénéfices par exemple.

nuage noir
Nuage noir

À l’inverse, le nuage noir sera repéré après une tendance haussière sur les sommets de marché. Le raisonnement est le même que pour la pénétrante, une bougie noire apparaît suite à une dernière bougie blanche. Elle ouvre en GAP haussier puis clôture en réintégrant au moins 50% de cette dernière. Idem, cette simple figure avertira les opérateurs qu’un affaiblissement de la tendance est en cours et il sera donc plus sage de sécuriser des bénéfices, ou bien ouvrir une position vendeuse si la bougie suivante confirme le retournement.

Et enfin, le harami

Harami baissier
Harami baissier
harami haussier
Harami haussier

Le harami est une autre figure importante de retournement et nous finirons par celle-ci. Elle sera située comme toutes les autres sur les extrêmes de marché. Elle est composée d’une dernière bougie dans le sens de la tendance puis d’une autre bougie dont le corps se trouve à l’intérieur de celui de cette dernière. Tout comme la pénétrante et le nuage noir, la bougie suivante devra valider cette figure en prenant la direction opposée à la tendance avant d’initier une position dans le sens du retournement.

Illustrations

Capture d’écran 2019-05-19 à 15.54.59
Graphique du SPY | Données quotidiennes | Source: prorealtime.com
Capture d’écran 2019-05-19 à 16.06.11
Graphique du QQQ | Données quotidiennes | Source: prorealtime.com

À noter…

Ces figures de retournement ne devront être prises en compte uniquement quand elles apparaissent après un marché en tendance. Elles n’auront aucune signification dans un marché évoluant de manière latérale, en zone de congestion. Elles ne doivent pas non plus faire office d’une stratégie à part entière. L’objectif du trader étant de se positionner sur les configurations offrant le plus de convergences qui tendent dans le même sens afin d’améliorer un maximum les probabilités de succès.

Les bougies japonaises représente la base de l’analyse technique aujourd’hui. Massivement utilisées par les opérateurs de marché, savoir lire les bougies japonaises est un avantage à ne pas négliger en trading.

[Cet article a été rédigé en s’appuyant sur des ouvrages comme « L’art du trading« , « Maitriser l’analyse technique » ou encore « Stratégies de marchés« ]


thinpaperback_795x1003

Dans cet ebook « Psychologie en trading » (100% gratuit), je t’offre l’occasion de gagner du temps en partageant avec toi les 6 erreurs liées à la psychologie qui m’ont pris du temps à réaliser avant de pouvoir travailler à les corriger… Pour chacune d’elles, je t’explique comment les éviter afin que toi aussi, tu puisse enfin briser les chaînes qui empêchent ta performance de décoller ! À tout de suite 😀

Recevoir mon guide gratuit !

Créer sa station de trading | J’ai fait la moitié du travail pour toi !

Trouver sa première station de trading lorsque l’on souhaite passer de l’amateurisme au professionnalisme est tout aussi excitant que fastidieux. En tout cas c’est comme ça que je l’ai vécu et j’imagine que si tu lis cet article, c’est pareil pour toi. C’est donc pourquoi j’ai donc décidé de te mâcher le travail en allant chercher pour toi la référence de chaque article qui compose ma station de trading. Ainsi, non seulement tu est certain d’avoir du matériel professionnel mais également tu n’aura pas l’énorme souci de la compatibilité des différents éléments puisque j’ai déjà fait ce travail lorsque j’ai monté la mienne.

Tu l’auras compris, je ne te parle pas d’une station de trading acheté toute faite à 4500€ que l’on peut trouver sur les sites spécialisés (sur celui-ci par exemple et sans le support écrans) mais d’une station de trading en kit à monter soi-même. Non seulement tu auras du matériel plus performant mais surtout cela te fera économiser énormément d’argent, environ 3500€ car tu comprendra que 80% du prix des stations de trading toute faites est essentiellement de la main d’oeuvre. Et vu que toi tu achètes seulement les éléments détachés pour faire le montage toi même, tu économise donc cette masse d’argent.

  • La station de trading que je te propose te coutera 1200€ environ.

Je tiens également à souligner l’immense satisfaction que j’ai chaque jour de travailler sur une station que j’ai moi même montée, c’est toujours gratifiant…

À cet instant tu es certainement déjà en stress en te disant que jamais tu ne sera capable de monter ta station toi même et je tiens à te rassurer immédiatement, un enfant de 10 ans en est capable… Mais ne t’inquiète pas, je met à ta disposition en bas de cet article tous les tutoriels dont tu aura besoin ! Et d’ailleurs si tu réfléchis bien, tu as déjà quelqu’un dans ton entourage qui a déjà monté son propre PC ou bien qui se débrouille très bien dans ce domaine.

Prêt à sauter le pas ??? Voilà tout ce dont tu as besoin, j’ai bien dit tout !!!

(Attention à bien renseigner la bonne quantité de chaque article que j’ai indiqué entre parenthèses !)

  1. Boîtier PC (1 pièce) : Simple et moderne, un boîtier à 150€ n’est bien évidemment inutile, n’oublie pas que tu montes une station de trading, ton outil de travail et non un PC de gamer !
  2. Alimentation (1 pièce) : La bonne puissance pour l’alimentation des éléments donnés ci-dessous.
  3. Carte mère (1 pièce)
  4. Carte graphique (1 pièce) : Top qualité pour desservir 4 écrans
  5. Processeur (1 pièce) : AMD FX6300 ; 3,5 Mhz. Au top !
  6. Ventilateur processeur Hyper 212X (1 pièce)
  7. RAM (2 pièces) : Total de 8go, très largement suffisant !
  8. SSD (1 pièce) : Pour un démarrage rapide de Windows et logiciels
  9. Disque dur (1 pièce) : 1To pour un large espace de stockage de fichiers
  10. Lecteur CD (1 pièce) : Inutile pour une station de trading mais indispensable pour l’installation de windows.
  11. Ecran BenQ (4 pièces) : Très bon rapport qualité prix !
  12. Câble HDMI/HDMI (3 pièces) : Pour relier 3 écrans via les 3 sorties HDMI de la carte graphique.
  13. Câble Displayport/HDMI (1 pièce) : Pour relier le 4ème écran via la sortie displayport de la carte graphique.
  14. Clavier/souris (1 pièce)
  15. Support 4 écrans (1 pièce) : Pour fixer vos 4 écrans.

Avant de passer commande, pense à bien vérifier que chaque article est dans ton panier et que les quantités correspondent bien à celles renseignées dans la liste ci-dessus.

Tutoriels pour t’aider à monter ton PC

À noter que dans ce tutoriel, le système de refroidissement n’est pas du même type que celui que j’ai prévu pour toi… Donc n’hésite pas à scroller pour regarder le tuto juste en dessous lorsque tu seras à l’étape de l’installation du ventirad (refroidissement processeur).

Tutoriel pour le montage du ventirad

Tutoriel premier démarrage

Avant même d’allumer ton PC, lis CE TUTORIEL qui t’explique tout, pas à pas, pour la mise en route de ton PC !

À noter que lors du choix du stockage du système d’exploitation, choisis de l’installer sur le disque SSD (kingstom), je te rappelle que ce disque sert à ça, ainsi qu’à installer tous les logiciels dont tu aura besoin en trading, cela permettra un démarrage beaucoup plus rapide que si ils étaient installés sur un disque dur.

Une dernière chose, si tu as la moindre question, contacte moi via la page contact ou bien directement à stephane@vivrebienvivrelibre.com 😉. Je serai ravi de t’accompagner afin que tout ce passe bien pour toi !


thinpaperback_795x1003

Dans cet ebook « Psychologie en trading » (100% gratuit), je t’offre l’occasion de gagner du temps en partageant avec toi les 6 erreurs liées à la psychologie qui m’ont pris du temps à réaliser avant de pouvoir travailler à les corriger… Pour chacune d’elles, je t’explique comment les éviter afin que toi aussi, tu puisse enfin briser les chaînes qui empêchent ta performance de décoller ! À tout de suite 😀

Recevoir mon guide gratuit !


LECTURE CONSEILLEE :